Historique

Notre histoire

Le Papiliorama est une Fondation d’utilité publique, dont la vocation est de sensibiliser le public au sort des forêts tropicales et de la biodiversité en général, en plongeant le visiteur au cœur-même de ses expositions vivantes. Une fondation sœur du Papiliorama (l’ITCF) protège concrètement plus de 11’000 hectares (110 km2) de nature tropicale au Belize en Amérique centrale.

Le Papiliorama est né de l’imagination de son fondateur, Maarten Bijleveld van Lexmond, un biologiste néerlandais. Avec sa femme Catheline, il a fondé le premier Papiliorama dans le canton de Neuchâtel en 1988. Le 1er janvier 1995, le Papiliorama a été détruit par un incendie majeur. Grâce à une énorme vague de solidarité nationale, la maison tropicale a été reconstruite la même année. Le Papiliorama n’ayant guère pu se développer en raison du manque d’espace à Marin, la maison tropicale a été transférée à Kerzers, au cœur de la region des trois lacs, en 2003. Depuis lors, l’institution est dirigée par le directeur Caspar Bijleveld, le fils du couple fondateur.

Le Papiliorama et le Nocturama à Kerzers ont été ouverts au public en 2003. Viennent ensuite l’ouverture du minizoo, de la place de jeu et du jardin des papillons suisses (aujourd’hui Chlitierlizäut) à l’extérieur. Le troisième dôme tropical, le Jungle Trek, a été achevé en 2008. L’établissement s’enrichit constamment de nouvelles expositions de plus petite envergure.

Précédent
Suivant