Mygale à poils blancs

Systématique

Classe: Arachnida
Ordre:

Araneae

Famille:    Theraphosidae
Genre: Brachypelma

Espèce:

Brachypelma albopilosa

              

 

              

 

                                                                            

Description

Les araignées sont des arthropodes à 8 pattes, dépourvus d’ailes et d’antennes. Le corps est en deux parties. Elles possèdent 8 yeux (simples et composés), ainsi que deux appendices crochus (chélicères) qui encadrent de la bouche et qui servent à injecter du venin dans les proies.

La Mygale à poils blancs a un corps trapu de 7-8 cm de long et une envergure (avec les pattes) de 15 cm environ. Le corps est noir brunâtre avec des reflets dorés, couvert de nombreux et longs poils blanchâtres à roux cuivré et bouclés.

Les mygales muent régulièrement pour grandir. Les femelles muent toutes leur vie, tandis que les mâles cessent une fois la maturité sexuelle atteinte.

Biologie

Nourriture:
B. albopilosa se nourrit essentiellement d’insectes et autres arthropodes en tout genre, mais, opportuniste, elle mange un peu tout ce qui bouge et peut très bien aussi se nourrir de petits lézards et de petits rongeurs. Les proies sont immobilisées grâce au venin puis emballée dans un cocon de soie. L’araignée va ensuite injecter des sucs digestifs dans le cocon afin de liquéfier (prédigestion) la proie pour pouvoir l’ingérer par succion.
 
Comportement:
La Mygale à poils blancs, comme toutes les mygales, est plus active la nuit. Elle passe donc la majeure partie de sa journée cachée dans un terrier bien profond, et attendra la nuit pour partir chasser.
Elle a un tempérament docile et a plutôt tendance à se sauver en cas de danger. En revanche, si elle se sent menacée et coincée, elle n’hésitera pas à bombarder son agresseur avec ses poils urticants situés sur son abdomen.
 
Reproduction:
Après sa dernière mue ou mue de maturité, le mâle part à la recherche d’une femelle pour s’accoupler. Une fois une partenaire potentielle trouvée, il tapote le sol avec ses pattes pour l’avertir de sa présence et de ses intentions. Le mâle ne s’approche que si la femelle lui fait signe qu’elle est consentante. Une fois la copulation terminée, le mâle s’éloigne rapidement car il peut arriver que la femelle l’attaque et le mange.
La copulation consiste uniquement en un dépôt de sperme dans l’oviducte de la femelle. La femelle pondra ses œufs 4-6 mois plus tard dans une toile de ponte qui formera un cocon. La mère protègera activement ce cocon contre les prédateurs jusqu’à ce que les mygalons éclosent, environ 3 mois plus tard. Il y a environ 300-800 jeunes par cocons.
 
Durée de vie :
Cette mygale peut vivre jusqu’à 15 ans.
 
Particularité:
La majorité des mygales, à l’instar de la Mygale à poils blancs, possèdent des poils urticants qu’elles peuvent lancer pour se défendre.
Comme tous les arthropodes, la Mygale à poils blancs mue régulièrement pour grandir. Grâce à ces mues, les mygales sont capables de régénérer leurs pattes et leurs crochets lorsque ceux-ci ont été sectionnés.

Habitat

Répartition:
Brachypelma albopilosa est une mygale d’Amérique Centrale, plus précisément du Honduras et du Costa Rica, et dans une moindre mesure au Guatemala.
 
Habitat:
Cette mygale terrestre habite les forêts tropicales humides. Elle a besoin d’un taux d’humidité très élevé, 70-80% d’humidité, comparé aux autres espèces de mygales terrestres. On la rencontre près des rivages ou au pied des arbres, où elle se cache dans des terriers profonds.

Menaces

Brachypelma albopilosa figure sur l’Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinctions (CITES). Cela signifie que son commerce est autorisé mais est soumis à de fortes réglementations et un permis d’exportation est nécessaire.