left
right

Le Tayra ou Martre à tête grise

Systématique

Classe:

Mammalia

Ordre: Carnivora
Famille: Mustelidae

Genre: Eira

Espèce: Eira barbara barbara
(sous-espèce bélizienne)

Description

Le tayra ou martre à tête grise a une constitution plus robuste que les martres de nos régions. Il mesure environ 60 cm de long, plus 40 cm pour la queue, pour un poids de 4-5 kg. La tête est large avec un poil court et dense. Le cou est long et les pattes sont courtes.
Le pelage est brun foncé avec la tête plus claire et une tache jaunâtre sur la poitrine.

Biologie

Comportement:

Les tayras sont des animaux très actifs, tout comme nos martres locales. Ils sont continuellement en mouvement, que ce soit de jour ou de nuit. Ils peuvent parcourir de grandes distances et avancer plus vite en faisant des bonds. Ce sont aussi d’excellents grimpeurs et de très bons nageurs. Ils vivent en solitaire, en couple ou en petits groupes.

Le repos a lieu pendant la nuit. Ils nichent au sol dans des terriers abandonnés, dans des cavités d’arbre ou parfois dans des « nids » d’herbes hautes et denses.

Leur territoire fait plus de 20 km2, et on suppose qu’ils ne le défendent pas activement.

Les martres à tête grise étaient autrefois utilisées par les peuples indigènes pour les aider à la chasse ou comme animaux domestiques pour lutter contre les rongeurs (un peu comme les chats chez nous).

 

Nourriture:

Les tayras sont omnivores et mangent vraiment de tout. Si les petits mammifères constituent l’élément principal de son menu, il se nourrit également volontiers d’oiseaux, d’œufs, d’insectes, de miel et de fruits.


Reproduction:

C’est dans un terrier abandonné ou dans une cavité d’arbre que la femelle met au monde un à trois petits après une période de gestation de 65-70 jours. Les petits naissent avec les yeux et les oreilles fermés. A deux mois, ils commencent à prendre de la nourriture solide tous seuls.  A six mois la maturité est atteinte et les jeunes peuvent à peine être distingués de leur mère.

Habitat

Répartition:

L’aire de répartition du tayra s’étend du sud du Mexique au Paraguay et au nord de l’Argentine, ainsi qu’à l’île de la Trinité.

 

Habitat:

On rencontre ce mustélidé dans les forêts tropicales et parfois dans les champs ou prairies où la couverture végétale est dense. Ils vivent tout aussi bien au sol (terriers) que dans les arbres (trous dans les troncs).

Menaces

Dans la plupart des régions d’Amérique du Sud, le tayra est le carnassier le plus fréquent. Son caractère peu farouche et sa tendance à s’approcher des villages facilitent sa chasse et sa capture pour en faire un animal domestique. La destruction des forêts tropicales menace les populations de tayras un peu partout. Une sous-espèce mexicaine, Eira barbara senex, est d’ailleurs déjà compromise.