left
right

Le singe de nuit colombien

Systématique

Classe:

Mammilia

Ordre: Primates

Famille: Aotidae

Genre: Aotus

Espèce: Aotus lemurinus griseimembra

 

La systématique des singes de nuit (genre Aotus) n’est pas encore très claire. Certaines classifications présentent deux espèces avec une rangée de sous-espèces, tandis que d’autres proposent jusqu’à 12 espèces réparties en deux groupes : le groupe « à cou gris » au nord, et le groupe « à cou rouge » au sud.

 

Description

Le singe de nuit colombien est un primate relativement petit qui ne pèse pas plus d’1kg. Le pelage, dense et laineux, est gris-brun terne. Les mains sont courtes et larges, tandis que les pieds sont minces et étroits. La queue, qui n’est pas préhensible, est couverte d’un pelage court. Les yeux immenses, qui rappellent ceux d’un hibou, sont une accommodation à la vie nocturne.

Biologie

Nourriture:

Leur régime alimentaire se compose avant tout de fruits et de feuilles, mais ils leur arrivent également de piller des nids d'oiseau ou de lécher le nectar des fleurs. En outre, ils peuvent attraper des insectes volants grâce à leur capacité de saut étendu, et s'emparer des grenouilles arboricoles et de petits lézards. Ils recherchent leur nourriture préférentiellement dans la cime des arbres.

 

Comportement:

Les singes de nuit sont les seuls singes véritablement nocturnes parmi les plus hauts primates. Leur vision diurne est d’ailleurs très mauvaise.

Ce sont des grimpeurs habiles qui peuvent aisément sauter très loin.

Ces singes monogames vivent en groupe familial comprenant les deux parents et leur progéniture (généralement jusqu’à 3 jeunes). Ils sont territoriaux et marquent leur territoire grâce à des glandes odorantes (sécrétions huileuses et brunâtres). Le territoire est relativement petit, avec 0.1 km2 en moyenne. Lorsque deux groupes se rencontrent à la frontière territoriale, ils poussent des cris aigus, font des sauts ritualisés, se pourchassent et se battent pendant une dizaine de minutes ou plus. Après ces démonstrations, les deux familles se retirent chacune sur leur territoire respectif sans qu’aucune ne « gagne ».

Chaque couple conserve le même territoire et reste toujours à proximité des mêmes trous d’arbres, tandis que les plus grands primates ont plutôt tendance à s’éloigner fortement de leur couche pour rechercher de la nourriture.

 

Reproduction:

La femelle met au monde un seul petit (très rarement deux) après un temps de gestation d'environ 130 jours. Les deux parents, qui vivent en couple, élèvent les petits. Le père est chargé de surveiller et de protéger la progéniture, tandis que la mère s’occupe uniquement de l’allaitement. Pendant les premières semaines de sa vie, le petit s’accroche au dos de son père. La maturité sexuelle est atteinte à l'âge d'environ 2.5 à 3.5 ans. C’est à ce moment-là seulement que les juvéniles quitteront leurs parents pour partir à la recherche d’un ou d’une partenaire.

Habitat

Répartition:

Les singes de nuit colombiens sont répandus dans les Andes colombiennes et en équateur.

 

Habitat:

Ces singes arboricoles se rencontrent dans les forêts vierges tropicales, autant sur le plateau qu’en montagne jusqu’à 3000m d’altitude.

Menaces

La menace principale pour les singes de nuit colombiens est la destruction de leur espace vital par l’industrie du bois et pour la transformation des forêts en surfaces agricoles. De plus, les conflits armés compliquent l’établissement de mesures de protection.

Cette espèce est en outre utilisée en laboratoire pour la recherche contre le paludisme (malaria), puisqu’avec l’Homme et les gorilles, les singes de nuit sont les seuls primates pouvant contracter cette maladie.

A cause de tout cela, cette espèce est classée dans la catégorie « vulnérable » (VU) de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN).Les ennemis naturels sont des félidés, des rapaces et des serpents.