left
right

Le Palmier Queue de Renard

Systématique

Subclasse:

Magnoliidae

Ordre:

Arecales

Famille:

Arecaceae

Genre:

Wodyetia

Espèce:

Wodyetia bifurcata A. K. Irvine 1983

Description

Le palmier à queue de renard est un palmier solitaire dans ses habitudes de croissance. Son écorce est grise avec un tronc mince, un peu gonflé à la base et des anneaux à chaque cicatrice foliaire. Sa couronne est vert claire avec quelques 8-10 feuilles de 2.5 -3m chaque une. Les feuilles sont pinné-composées, c'est-à-dire, en forme de plume; avec plusieurs centaines de folioles attachés au rachis qui donnent une apparence de ‘queue de renard’. Les folioles sont vert foncé avec la partie inferieure argenté de quelques 15cm x 5cm. Les fruits sont petits et de couleur orange d’environ 5cm.

Biologie

Ce palmier atteint sa maturité autour de la 12eme année de vie, moment dans le quelle elle produit des inflorescences. Elles se développent a la base de la couronne et ses fleures sont blanches. Les fleurs mâles et femelles sont ensemble dans la même inflorescence ce qui donne la capacité d’auto fertilisation à ce palmier. Du à son extraordinaire beauté, croissance rapide et adaptabilité le Palmier Queue de Renard est très apprécié par les publique en général et aussi par les horticulteurs. Elle est moyennement tolérante à la sécheresse même si son système racinaire est très profond. Si les périodes secs sont longs les feuilles deviennent jaunes, et sa croissance est ralentie. Exposé au soleil, ou partiellement, sa croissance est rapide avec une tolérance a différents sols, salinité et degrés d’acidité pour autant que sa soit bien drainé.

Le palmier Queue de Renard est propagé par des fruits fraichement récoltés dont on sort les graines et on les scarifie avec un couteau ou papier de vers.

Habitat

Ce palmier est originaire du Queensland en Australie et actuellement on peut la trouver presque par tout dans les pépinières spécialisées.

Menaces

Peu après qu’elle devienne connue dans le monde, depuis 1983, les fruits de ce palmier furent très commercialisés à travers le marché illégale, et les populations naturelles furent presque décimés, mais donnant comme résultat qu’elle devienne tres distribué autour du monde et devient un des palmiers les plus populaires au monde. La liste rouge des espèces menacées de l’IUCN (1998) nous dit qu’elle a un risque bas et dépendant de la conservation (2.3).