left
right

Le Gommier Rouge ou Gumbolimbo

Systématique

Subclasse:

Magnoliidae

Ordre:

Sapindales

Famille:

Burseraceae

Genre:

Bursera

Espèce:

Bursera simaruba (L.) Sarg.

Description

Le Gommier rouge est un arbre dioïque de 20 à 30 mètres de haut avec un diamètre de jusqu'à 1 m. Le tronc est lisse et d’une couleur rougeâtre et brillant, ce qui le rend facile à identifier. L'écorce brun-rouge se desquame en bandes fines et transparentes. Après incision, le tronc laisse exsuder un suc blanc aromatique. 

Les feuilles ont une longueur de 18 à 40cm et sont d’une couleur vert claire. Elles sont composées imparipennées et comportent 7 – 13 folioles opposés, ovées-oblongues. L’apex est acuminé et la base arrondie. Elles dégagent une odeur de térébenthine qui est utilisée en médecine comme expectorant, balsamique (qui agit comme un baume), antiseptique urinaire et pulmonaire.

Les fleurs blanches sont rassemblées en panicules axillaires ou terminales de 5 -15 cm. Les fleurs mâles sont 5-mères, les femelles 3-mères, sur des pieds différents.

Le fruit est une drupe trigone, 10-12 mm, à l'épicarpe rouge foncé.

Le bois est blanchâtre à marron clair. La résine de son tronc est utilisée comme substitut de la gomme arabique et possède des propriétés médicales.

L'arbre perd ses feuilles de mars à avril puis fleurit au moment de l'apparition de nouvelles feuilles en avril-juin.

Biologie

Le Gommier rouge est utilisé dans toute l'Amérique Centrale comme bois pour le feu, charbon, dans la construction des maisons a la campagne, pour des haies vives, des poutres, du fourrage et de nombreuses applications médicales. Cet arbre à croissance rapide a un grand potentiel industriel dans la production de produits en bois comme des boites, des meubles, des allumettes et des cure-dents. Sa résine est aromatique et sous forme séchée elle est utilisée dans des cérémonies religieuses. L'écorce peut être utilisée pour le traitement d’éruptions cutanées, comme diurétique, expectorant, laxatif, et aussi contre des maladies de transmission sexuelle. Les amérindiens l'utilisent contre les effets nocifs des morsures de serpents. Le Gommier rouge peut grandir dans des conditions extrêmes de sol, en sols riches ou calcaires, mais préfère des zones de basse altitude, ouvertes et à sol fertile ou la végétation secondaire et des forêts altérées. Le gommier rouge a une tolérance élevée au sel. Cette espèce est sensible au froid avec des branches qui cassent facilement et sont parfois arrachées par des forts vents. Les fruits et les graines sont mangés par des singes cappucin (Cebus capucinus), des singes araignés (Ateles geoffroyi) des écureuils (Sciurus variegatoides) et plusieurs espèces d'oiseaux.

Habitat

Le Gommier rouge grandit naturellement du Sud du Mexique à travers l'Amérique Centrale et les Antilles jusqu'au nord de l'Amérique du Sud. Sa distribution altitudinale peut aller jusqu'a 1’400 mètres d'altitude avec des précipitations annuelles de 800 a 3000 mm et des températures de 18 à 27 en moyenne. Cette espèce est très abondante en forêt à feuilles caduques et a besoin d'un climat tropical à subtropical; elle peut aussi s'adapter à une grande variété de sols y compris les sols calcaires et rocheuses. Le Gommier rouge est tolérant à la sècheresse, au vent, à la salinité et grandit bien sur des zones plates ou inclinées.

Menaces

 Etant une espèce très répandue et adaptée à une grand diversité d'habitats, elle n'est pas actuellement menacée