show menu

Un poids lourd bâlois à Kerzers

Un poids lourd bâlois fait des siennes en terres fribourgeoises

L’Arum-Titan, dont la fleur est la plus grande du monde, continue de surprendre par son évolution quelque peu erratique. Arrivée en septembre 2016, la plante avait tout d’abord décidé de faire une pause anormalement longue, avant de produire un bourgeon peutêtre floral, qui avait malheureusement dû être ôté pour cause de pourriture.

Aujourd’hui, la plus grande « patate » de Suisse est en train de produire 5 feuilles en même temps, ce qui est de mémoire de jardin botanique jamais arrivé. Au printemps 2011, la plus grande fleur du monde fleurissait en Suisse, 75 ans après la toute première floraison dans notre pays. L’Arum titan du Jardin Botanique de l’Université de Bâle, un exemplaire originellement de Bonn, a depuis son arrivée déjà fleuri trois fois. La fleur séjourne depuis septembre 2016 à Kerzers, durant des travaux de rénovation à Bâle. Les responsables du Jardin Botanique de Bâle cherchaient une résidence de vacances adéquate et leur choix s’est porté sur le Papiliorama de Kerzers. Dans la coupole du Jungle Trek règnent en effet des conditions idéales pour cette plante tropicale.

Un invité de marque causant des soucis

Après son arrivée en grande pompe à Kerzers, l’Arum s’est mis en pause. Jusqu’ici rien d’anormal, sauf que la floraison prévue en octobre ne s’est pas produite. Finalement, un bourgeon a feint de pointer le bout de sa pointe mais dut malheureusement être éliminé pour cause de pourriture, afin qu’il n’infectât pas le tubercule. Puis la surprise générale, lors d’un contrôle de routine : l’Arum produit des bourgeons, et en quantité. Huit bourgeons, dont cinq se sont activés ces dernières semaines, les quatre premiers donnant des feuilles impressionnantes, mais de tailles diverses.

Quant au cinquième bourgeon, les spécialistes bâlois estiment qu’il donnera également une feuille. Le directeur du Papiliorama est plus sceptique : « cette plante n’a pas fini de nous réserver des surprises. Mes nerfs ayant été très sollicités ces derniers mois, je n’en suis plus à une surprise près. Et je ne pourrais que sourire si Monsieur Arum mettait une petite fleur au milieu de toute cette verdure ».

Quant à savoir quand exactement l’Arum produira une fleur, là est toute la question. Pour sûr la saga de la plus grande « patate » de Suisse est loin d’être terminée…


 

 

Retour